Dunja Herzog, 'I know it's a zebra when I see stripes'

exposition personnelle
16 mai - 21 juin 2014
Piano Nobile, Genève
commissariat avec Marie-Eve Knoerle

Investissant principalement le champ de la sculpture, Dunja Herzog met en place un monde qui questionne les images, les usages et le rôle des objets qui nous entourent. Matériaux bruts ou objets du quotidien, elle s’attache à mettre en évidence ce qu’ils portent comme enjeux – à la fois dans le domaine économique, social ou politique, et dans le domaine du sensible et des corps.

Procédant souvent par le dépouillement et le vide, elle isole la structure des choses et fait se rencontrer des éléments divers, créant des objets hybrides dont la nature et la fonction sont peu claires. S’il y a une certaine familiarité et une forme de déjà-vu, il s’agit souvent d’un leurre qui met le doigt sur le peu de réalité des images : ainsi, une chaise à l’assise faite d’une pellicule de peinture ; des blocs de mousse peints avec du silicone qui imitent le ciment. Perdant leur fonction originale dont ils conservent une trace confuse, les matériaux assemblés forment des objets énigmatiques, dont certains rappellent du mobilier, d’autres des personnages.

Une lumière verte transforme Piano Nobile en intérieur de serre, milieu sous-marin ou nef de cathédrale – un espace où les choses ne sont plus tout à fait comme dans la réalité du dehors. Dans ce lieu évoluent des formes composées de bribes d’un monde connu, des vestiges peut-être, comme réassemblés après un cataclysme, un bouleversement. Sous une structure qui évoque un avant-toit protecteur, une tente de cérémonie, est assis un être embryonnaire dont la posture évoque un sage, un souverain. Autour de lui, d’autres sculptures rampent, se dressent, tombent. Dans cet espace où les sons, les objets, les couleurs sont altérés, à l’image des clochettes sous une cloche de verre, les choses sont à la fois ce qu’elles sont et autres, et suggèrent qu’à décaler à peine le regard on a accès à des univers foisonnants, multiples et singuliers.

http://isalinevuille.com/files/gimgs/th-60_IMG_3120.jpg
http://isalinevuille.com/files/gimgs/th-60_IMG_3192b.jpg
http://isalinevuille.com/files/gimgs/th-60_IMG_3179b.jpg
http://isalinevuille.com/files/gimgs/th-60_IMG_3237.jpg
http://isalinevuille.com/files/gimgs/th-60_IMG_3185.jpg
http://isalinevuille.com/files/gimgs/th-60_IMG_3148.jpg
http://isalinevuille.com/files/gimgs/th-60_IMG_3137.jpg
http://isalinevuille.com/files/gimgs/th-60_IMG_3156.jpg
http://isalinevuille.com/files/gimgs/th-60_IMG_3131.jpg
http://isalinevuille.com/files/gimgs/th-60_IMG_3139.jpg
http://isalinevuille.com/files/gimgs/th-60_IMG_3143.jpg
http://isalinevuille.com/files/gimgs/th-60_IMG_3165b.jpg
http://isalinevuille.com/files/gimgs/th-60_IMG_3172.jpg